Duo créé en collaboration avec la compagnie Dzoe, en résidence à Othni (Yaoundé) puis à la Maison de la Culture et de la Danse (Douala) – 30 minutes

Dans une société de propagande construite sur des valeurs capitalistes, la formation des individus répondant à des attentes et des demandes bien précises ne constitue qu’un secteur de production. En s’intéressant particulièrement à celui de l’individu de genre féminin, Marcher ou vivre interroge les attentes de plus en plus carrées, homogènes, uniformes et strictes qui paramètrent cette chaîne et ambitionnent de créer des clones serviles. Au sein de chaque culture, les stéréotypes sociaux liés à la femme conditionnent son évolution, la pousse à adopter certains comportements et positionnements. Plusieurs éléments sont ainsi prédéterminés pour elle dès sa naissance, selon son sexe.

Nous adoptons toutes des attitudes face aux rôles et responsabilités considérés comme appropriés pour les femmes. Mais nos expériences intimes et nos aspirations personnelles, qui nous poussent à être qui nous sommes, peuvent diverger avec ces normes sociales. Avons-nous pleinement conscience de ce que nous reproduisons ou de ce qui est profondément ancré en nous ? Avons-nous des convictions face à nos rôles respectifs par choix ou par mimétisme social ? Nous mettons-nous des barrières quant à notre réel potentiel en tant qu’être humain à cause de notre sexe?

Marcher ou vivre s’appuie sur l’expérience de Sarah et Carine. Deux personnes, deux artistes, deux femmes, deux profils, deux histoires qui se rejoignent et partagent un même combat : celui de la liberté de chaque femme au sein de notre société contemporaine.

Le concept que nous élaborons vise à rendre chaque représentation et chaque intervention unique en fonction du contexte dans lequel nous nous produisons, des publics avec lesquels nous interagissons. Nous tenons à élargir la forme de spectacle simple en proposant des actions de partage avec les publics spécifiques au lieu d’intervention. Échange après une représentation, ateliers dédiés aux enfants, aux artistes, aux adultes, interventions en milieu scolaire… À Chaque lieu de prestation sa spécificité.

Distribution
  • Chorégraphie et interprétation : Carine Bahanag et Sarah Larédo
  • Scénographie : Fleury Ngamele
  • Musique: Laro Njoh, Gino Sitson, Selena Gomez, Rokia Traoré.
  • Production : Cie Remissis, Cie Dzoe
  • Partenaires : La Maison de la Culture et de la Danse, MOD’EST, Othni, Art Evolution, WOCAWT.
  • Remerciements : Reine Diboussi, Jean Claude Bardu, @ll One
Dates à venir
  • 30 mars au 17 avril 2020: résidence et représentations au Centre Mod’Est, Morne à l’Eau, Guadeloupe – ANNULÉ COVID-19
  • Novembre 2020 : La Maison de la Culture et de la Danse

 

Photos